Pourquoi ? Pour qui ?

Des ateliers ancrés dans la nature

Les ateliers que je vous propose se veulent avant tout reliés avec la nature, c’est à mon sens incontournable et cela semble même évident. Pourtant, de mon expérience, les ateliers de ce type qui peuvent être proposés ici ou là sont souvent complètement déconnectés de la nature. On apprend à faire un baume, oui, mais on n’apprend pas à connaître et identifier les plantes médicinales.

C’est à partir de ce constat que j’ai souhaité proposer des ateliers qui mettent plus en avant la matière première, chaque fois que la saison le permettra les ateliers auront un temps de cueillette, ou au moins de reconnaissance des plantes médicinales travaillées.

Grâce à cette approche, je veux permettre aux participants de développer leur propre autonomie et être capables de trouver eux-mêmes telle ou telle plante.

Des ateliers pour développer une pharmacie naturelle et familiale

Même si mes ateliers s’appuient sur des connaissances scientifiques poussées, j’effectue un travail de vulgarisation important pour permettre à chacun de se sentir à l’aise.

Mon objectif est d’encourager les participants à s’approprier la pratique des plantes médicinales pour une utilisation quotidienne et à destination de toute la famille. C’est ce que j’appelle développer l’autonomie.

 

Une toux irritante ? Préparez-vous un sirop violette-coquelicot. Une colique chez bébé ? Une tisane de fenouil. Une gastroentérite ? Essayez un mélange coriandre et églantier. Besoin de stimuler votre immunité ? pourquoi ne pas tenter la gemmothérapie de cassis ?…

 

 

 

Tous ces petits maux peuvent être facilement soulagés avec des plantes communes, il faut simplement savoir les reconnaître et savoir comment les conserver.

La découverte des formes galéniques

Quand on parle d’herboristerie, on imagine tout de suite les bocaux de liquides colorés, les poudres odorantes, les tisanes… Effectivement, c’est ce qu’on appelle les formes galéniques, c’est-à-dire les différents moyens d’extraction des principes actifs. Certains seront extraits dans l’eau (la tisane, voir mon atelier sur les plantes hivernales), d’autres dans l’huile (macérâts huileux, voir mon atelier sur les plantes de la peau et des cheveux), dans l’alcool (alcoolature ou teinture mère, voir mon atelier stress, insomnies, dépression saisonnière) …

 

Au cours des ateliers, je vous montrerai comment réaliser telle ou telle préparation pour pouvoir en conserver chez vous au-delà de la période de vie de la plante. En effet, si votre enfant est pris d’une quinte de toux en plein mois de janvier, il sera difficile d’aller trouver des fleurs de mauve dans votre jardin !

 

Ces manipulations ludiques sont très agréables à faire et sont très valorisantes pour celui qui les pratique.